Adieu Jean Dupuy .

Je viens d’apprendre par Nice-Matin le décès de Jean Dupuy et je présente à Olga, Augustin et toute la famille mes sincères condoléances.
Au-delà du fait que Jean Dupuy a été pour l’art contemporain, un inventeur incontournable depuis des décennies, dont l’œuvre d’avant garde ne cessait ne se développer avec le temps et occuper aujourd’hui encore une place de premier plan dans ce secteur très particulier et, hélas, parfois galvaudé de l’art conceptuel, il était l’homme le plus fin, drôle et élégant que j’ai connu.
Il éclairait par sa présence et son intelligence, à travers ces expositions et vernissages sur la cote d'azur , où il vivait, avec Olga et Augustin, en plein centre de Nice.
J’aimais bavarder avec lui et nous riions ensemble de notre longévité car malgré ses 95 ans, Jean avait l’allure d’un fringant jeune homme.

Je suis profondément triste de sa disparition et heureuse qu’il ait eu une si belle vie.

Vous pouvez en apprendre beaucoup plus en consultant le site du MAMAC, ce que je vous recommande vivement de faire, mais en ce qui me concerne, je n’ai à vous offrir aucun compte rendu d’expositions, aucune visite de lieux, d’ateliers, etc.; puisque, population à risque à moi toute seule, je suis confinée entre mes quatre murs dans lesquels je ne peux même plus organiser pour vous des expositions.
L’espoir, cependant, frémit à l’horizon, et désormais doublement vaccinée, je vais reprendre mes pérégrinations auprès des artistes qui, mis en retrait pour un temps, , continuent cependant à créer.